Top 5 conseils pour réussir sa PACES à Bordeaux

1. Bien préparer sa rentrée… mais pas trop!

Entre le lycée et la fac de médecine, il y a un monde d’écart! A tel point que certains bacheliers entament leurs révisions trop tôt. Dès le premier jour, il faut savoir être immédiatement fonctionnel et se mettre à l’ouvrage.

Le mois de septembre est compliqué. Les doublants sont directement à fond. Les primants, eux, mettent du temps à trouver la routine avant les premières colles.

2. S’entraîner à plusieurs

Si réussir son concours signifie être supérieur aux autres, évitez malgré tout de vous isoler. Lorsqu’on arrive dans une fac et qu’on ne connait personne, il est important de tout de suite penser à chercher un groupe de travail avec d’autres étudiants. Cela vous permettra de poser des questions quand vous ne comprenez pas, de confronter vos résultats…

Selon moi, travailler seul, c’est un pari risqué. Il n’est pas toujours évident de trouver le groupe de travail idéal. J’ai cependant passé mon second quad seul, et avec un fort mental, tout s’est bien passé!

3. Ne pas réviser par à-coups

Les examens arrivent vite, en décembre à Bordeaux. Impossible donc d’accumuler du retard en pensant pouvoir rattraper le coup. Il faut s’y mettre dès le début et ne pas se dire qu’on travaillera à fond avant le concours. C’est certainement la plus grosse idiotie! C’est l’échec assuré. La PACES est une course de fond, travailler par à-coups ne fonctionnera pas.

Les colles du tutorat sont un excellent moyen pour réviser le programme d’une matière chaque fois.

Surtout, sous aucun prétexte, ne préparez pas la colle complètement. « oui mais on a eu des nouveaux cours en ue1 et blabla » NON! Selon moi, il est primordial d’arriver à 100% à chaque colle! Ne serait-ce que pour votre moral par la suite 😉

4. Maintenir une hygiène de vie

Sport, cinéma, musique… Pensez à vous octroyer des moments de détente. Pas tous les jours, ni tous les soirs. Il faut savoir planifier et se limiter. Et surtout ne pas travailler non plus avec excès. Un étudiant qui a l’habitude de dormir huit heures par nuit ne doit pas se priver s’il en a besoin. A quoi bon plancher jusqu’à deux heures du matin pour être contre-productif le lendemain?

Soyez raisonnable. Ne changer pas drastiquement votre mode de vie, vous ne tiendrez pas un mois!

5. Ne faire aucune impasse

Non, il n’y a pas de cours inutiles qui vous feront perdre votre temps. Les étudiants doivent aller à tous les cours pour se faire leur propre idée. D’autre part, face à la quantité de matière à absorber en peu de temps, certains font l’impasse sur des parties du programme à partir de probabilités.

Je ne vais pas vous mentir, à mon époque, le programme était différent, l’ue1a et b et l’ue2a et b étaient ensembles au premier quad. Par manque de temps, j’avais peu travaillé une partie de l’ue7.

Second conseil: regardez les coefficients des matières et programmez vos révisions en fonction des coefficients.

 

Bonus: Ne pas renoncer!

S’il n’est pas interdit de se remettre en question, trop d’étudiants passent plusieurs heures par semaine à se demander s’ils vont y arriver. Cette spirale négative les empêche d’avancer. Il faut trouver le bon dosage entre les cours à la fac, les révisions et des entraînements réguliers pour se préparer au mieux dans les conditions les plus proches de celles du jour J.

Le jour du concours, si vous avez bien travaillé, vous ne paniquerez pas. Vous penserez à ceux qui n’ont pas travaillé. Eux, ils pourront paniquer!

Courage à tous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *